Cas d’Application

Dans le projet i-Treasures, la plateforme sera présentée sur quatre cas d’étude : a) des chants traditionnels rares b) des danses rares , c) des exemples d’artisanat traditionnel, d) la composition en musique contemporaine.Nous utiliserons une technologie reposant sur des capteurs multi-senseurs pour extraire des données originales et proposer une connaissance nouvelle de ce Patrimoine Culturel Immatériel. Les participants au projet vont s’efforcer d’adapter les technologies disponibles pour répondre aux spécificités de chaque cas d’étude.


 

Cas d’étude 1 : la connaissance de chants rares.

Le cas d’étude du chant rare va traiter des techniques vocales traditionnelles européennes inscrites sur la liste des sauvegardes urgentes de l’UNESCO UNESCO Inventory of Intangible Cultural Heritage in need of urgent safeguarding. Les chants sélectionnés dans le projet sont le “cantu in paghjella” en Corse (France), le “canto a tenore”en Sardaigne (Italie) et les chants byzantins du Mont Athos (Grèce). Ces chants interviennent à l’occasion de fêtes ou d’événements religieux. Cependant, le nombre de pratiquants, de connaisseurs et d’utilisateurs diminue. Notre cas d’étude inclut également un nouveau style de chant contemporain : le «Human beat box», où le chanteur imite des sons d'instruments de percussion et de batterie.


 

Cas d’étude 2 : la connaissance de danses rares

Le cas d'étude de la danse se concentre sur deux illustrations spécifiques: la danse contemporaine et la danse traditionnelle. La danse est un art immatériel par essence, car elle consiste dans le mouvement du corps de l'interprète. La danse peut transmettre des messages différents en fonction du contexte, et mettre l’accent sur l'esthétique ou les aspects artistiques (danse contemporaine, danse classique), les aspects culturels et sociaux (danses folkloriques, danses traditionnelles), véhiculer des histoires (danses symboliques), ou des significations spirituelles (derviches tourneurs), etc.


 

Cas d’étude 3 : l’artisanat traditionnel 

Le cas de l'artisanat traditionnel vise à l'analyse, la modélisation, la reconnaissance et l'analyse sémantique des interactions gestuelles entre l'artisan et la matière. Dans le cadre proposé, l'interaction liée à l'artisanat recouvre le contrôle gestuel du matériau travaillé. Il s’agit donc de modéliser les gestes les plus efficaces des détenteurs de savoirs de l'artisanat rare. Dans le cadre du projet I-Treasures, le savoir-faire de l'artisan céramiste est étudié en utilisant une méthode de reconnaissance gestuelle hybride basée sur l'utilisation de caméras Kinect, et de capteurs 2D/3D et de capteurs embarqués.

 


 

Cas d’étude 4 : la composition en musique contemporaine 

L'objectif principal de ce cas d'utilisation est de développer un nouvel instrument de musique immatériel, c'est à dire une interface  homme-machine multimodale innovante pour la composition musicale, dans laquelle des gestes naturels effectués dans un environnement réaliste sont associés à des portions de musique / voix, en tenant compte de l'état émotionnel de l'artiste. Ainsi des “gestes quotidiens” produits dans l’ espace ou sur une surface, associés à l’état émotionnel de l’artiste sont intégrés dans l'instrument intangible permettant à des utilisateurs avec des profils différents, de contrôler la synthèse musicale. Les entités musicales étudiées pourront être a) des extraits de musique classique (Beethoven, Haydn, Mozart…), b) des sons naturels et instrumentaux, ou c) des fragments de voix parlée ou chantée.