Cas d’usage n°4: La composition en musique contemporaine

Introduction

Selon l’UNESCO, la musique est la forme d’art la plus universelle dans le sens qu’elle existe au sein de chaque société, habituellement comme partie intégrante d’autre forme d’art et d’autre domaine de Patrimoine Culturel Immatériel (PCI). On peut trouver la musique dans une large variété de contexte : classique, contemporain, populaire, sacré, etc.Instruments, artefacts et objets sont en général assez liés à l’expression musicale et sont tous inclus dans la convention de définition du PCI. La musique utilisant une notation occidentale est en général mieux protégée, et celle qui ne peut être transcrite est généralement plus menacée. Dans tous les cas, le point clef pour toutes les formes de musiques est d’avoir accès à la connaissance gestuelle pour pouvoir jouer d’un instrument de musique et de renforcer le lien entre l’expert, compositeur ou interprète, et détenteur du PCI, et l’étudiant. Motivés à partir de ce besoin, au cours des dernières années les chercheurs ont porté sur l'étude de réalisation et de concepts interactifs. Ces concepts reflètent la contribution du mouvement du corps à l'action / perception et l'interaction esprit / environnement. Dans les arts de la scène, et plus particulièrement dans la musique, le mouvement du corps est sémantiquement relié avec un geste dans la plupart des activités comme l'exécution et la composition.

D’un côté, les compositeurs rassemblent connaissances et compétences en coloration sonore et organisation de la structure et de la forme, ainsi que la gestuelle idiomatique du jeu musical et  physique qui mène à l’organisation de la matière, point culminant dans la structure de la composition. Ce qui nous ramène à la question : « Comment tout cela marche il ? ». Selon les points de vue d’Allan Forte, Arnold Whittall, Rosemary Killiam et Patrick McCreless, les faits sont expliqués théoriquement. En s’appuyant sur cela, la théorie ne peut être considérée comme l’ultime moyen pour accéder aux connaissances musicales. Par conséquent, la théorie peut expliquer comment une pièce musicale marche mais pas comment le compositeur ni l’interprète fonctionne.

D’un autre côté, la performance et le résultat d’un symbiose entre le musicien et son instrument. Cette symbiose prend la forme d’une relation interactive et gravitationnelle dans laquelle le musicien est à la fois le déclencheur et l’émetteur.

  • perception (médiation des mécanismes instrumentaux et environnement physique)
  • connaissances (partition héritée du compositeur, théorie musicale, etc.)
  • geste (mouvements du corps sémantique encapsulant une connaissance fonctionnelle).

 

En conséquence, le geste musical expert peut être considéré comme une notion totalement incarnée qui encapsule non seulement la connaissance de l'artiste pour produire des sons et interpréter des morceaux de musique, mais aussi la connaissance du compositeur communiquée par la partition. En outre, l'instrument de musique est une interface tangible qui peut être considéré comme moyen d'expression musicale et de performance. Néanmoins, l’apprentissage d’un instrument de musique exige des années de formation, de pratique et d'apprentissage avant d'être en mesure de s’exprimer. En outre, l'apprentissage de gestes musicaux experts est toujours considérée comme une autre perspective, vue comme  un acte de communication et d'interaction sociale, plutôt que comme une expérience personnelle . Par conséquent, « apprendre» les gestes musicaux et « réaliser » la musique sont généralement perçus comme des concepts et des expériences distinctes. Cela signifie que l'accès à la connaissance est une procédure à long terme car il n'y a pas de transition rapide du novice à l'expert (Figure 1 ) .

 

Figure 1 : Etat de l’art de l’apprentissage/performance du geste musical.

Objectifs

Les objectifs de la plate-forme i-Treasures pour le cas d’usage Composition de musique contemporaine sont les suivantes:

1.    Interface utilisateur naturelle gérant l'expression gestuelle et l’incitation émotionnelle en musique

Une transition de la perception classique d'un instrument de musique à un prototype d'instrument de musique immatériel est créé. En outre, il est prévu une approche holistique de la capture du geste et du mapping des sons en tenant compte de l'état émotionnel de l'interprète lors de la synthèse. Enfin, l'IMI facilite le développement des compétences musicales en termes d'expression gestuelle et de l'incitation émotionnelle de manière à la fois autonome et combinée.

2.    Apprentissage, exécution et composition avec les gestes comme une première expérience 

Placez l’utilisateur au cœur d’activités musicales telles que la performance et la composition gestuelle ou encore le fait d’apprécier la musique en général. L'apprentissage des gestes musicaux d’un expert devient alors une expérience à la première personne dès que l’apprenti à la possibilité de contrôler gestuellement les extraits sonores de l’expert.

3.   Augmenter la partition pour faciliter l'accès à l'ICH musicale

Un enrichissement de la notation musicale standard avec la notation augmentée qui intègre les informations gestuelles et émotionnelles. Les connaissances musicales du compositeur-interprète sont fournies à l'apprenant à l’aide d’annotations gestuelles et émotionnelles des experts sur la partition. 

 

Figure 2 : Grande photo du cas d’usage «Composition de musique contemporaine» 

Les arts de la scène se combinent bien avec les moyens de communication (expressions, émotions, etc.) et l’aspect « contrôle » (déclenchement d'actions, le contrôle des paramètres continus). L'artiste est à la fois déclencheur et émetteur,  reliant perception, geste et connaissance. Il y a quelques années, le synthétiseur électronique a été un concept révolutionnaire en tant que nouvel instrument de musique capable de produire des sons en générant des signaux électriques de différentes fréquences et contrôlé par des gestes pianistiques effectuées sur un clavier. De nos jours, la production musicale dépend encore trop d’instruments de musique basés sur des mécanismes intermédiaires et importuns (clavier de piano, archet de violon, etc). De nombreuses années d'études sont nécessaires afin d'obtenir un bon niveau (a) du contrôle de ces mécanismes (b) de lecture et de compréhension de partitions musicales définies. Cette longue procédure d'apprentissage crée des écarts entre les non-musiciens et la musique. De plus, même l'état émotionnel de l'interprète est exprimée par des gestes efficaces extrêmement limités tels que les «frappes», «Grand Détaché» (coups soutenus) ou "Martelé" (coups tranchants presque percussifs). De nos jours, la nécessité d'un nouvel instrument de musique immatériel, dans lequel les gestes naturels (efficaces, d'accompagnement, ou figuratifs) réalisées dans un environnement réel conjointement avec des émotions et autres paramètres stochastiques de contrôle la non-séquentiel de la musique, s’accroit.

Le cas d'étude de la composition musicale contemporaine vise à développer un nouvel instrument de musique immatériel. Cet instrument de musique numérique sera une nouvelle interface Homme-Machine dédiée à la composition musicale dans laquelle les gestes naturels réalisés dans un environnement réel seront mappés à des segments de musique / voix en tenant compte de l'état émotionnel de l'artiste. Ainsi, les «gestes quotidiens» effectués dans l'espace ou sur une surface ainsi que la rétroaction émotionnelle de l'artiste, contrôlera en permanence la synthèse des entités musicales. Ces entités pourront être a) des modèles de compositeurs de musique classiques (Beethoven, Haydn ou Mozart), b) des sons naturels et instrumentaux ou c) des segments de parole/voix chantée. Cet instrument de musique immatériel ne sera pas seulement adressé aux artistes expérimentés, musiciens, chercheurs ou compositeurs, mais aussi aux utilisateurs sans aucune connaissance musicale spécifique. L'héritage des compositeurs classiques sera ainsi disponible pour tout le monde; il sera ainsi mieux préservé et renouvelé en utilisant le corps naturel et les interactions émotionnelles.

Si vous êtes plus intéressés pour en savoir plus sur la Composition musicale contemporaine, vous pouvez visiter notre Learning Management System.

Figure 3: La première mondiale de la pièce "The Metamorphosis" par Leontios Hadjileontiadis. Cliquez ici pour regarder sur YouTube